In the same boat as all other citizens
mai 4, 2020

OPEN Project – Interview with Ekrem SAHIN

Interview with project leader Ekrem Sahin: We believe in the positive role of Europe’s Muslims in European civil societies.

Q: Mr Sahin, you are the project manager of the OPEN project for EMU. What was your motivation to take part?

We see ourselves as convinced Europeans. We are very interested in clarifying the positive contribution of European Muslims in a united Europe. OPEN enables a constructive debate about the presence of European Muslims with various actors in European civil society.

Q: M. Sahin, vous êtes chef du projet OPEN pour l’UEM. Quelle a été votre motivation pour y participer ?

Nous nous considérons comme des Européens convaincus. Nous portons un grand intérêt à mettre en lumière la contribution positive des musulmans européens dans une Europe unie. OPEN permet un débat constructif sur la présence des musulmans européens avec divers acteurs de la société civile européenne.

Q: What have been the challenges so far?

We first exchanged a few terminological questions. The problem here, from a Muslim perspective, is that terms like “political Islam” need to be precisely defined. We have also tried to make our online research about a possible radicalization of young Muslims transparent and understandable.

Q: Quels ont été les défis auxquels vous avez fait face jusqu’à présent ?

Nous avons dû d’abord faire le point sur quelques questions terminologiques. Le problème ici, du point de vue des musulmans, est que des termes comme « islam politique » doivent être définis avec précision. Nous avons également tenté de présenter de façon transparente et compréhensible nos recherches en ligne sur la possible radicalisation des jeunes musulmans.

Q: How do you see the role of young Muslims in Europe?

Many young Muslims no longer want to be addressed only in terms of their immigration background. You see yourself as citizens of Europe. Only a small number is threatened with radicalization. Social, not just religious, factors equally play an important role.

Q: Comment voyez-vous le rôle des jeunes musulmans en Europe ?

De nombreux jeunes musulmans ne veulent plus être uniquement reconnus en tant que personnes d’origine immigrée. Ils se considèrent comme des citoyens européens. Seul un nombre restreint de jeunes musulmans est menacé de radicalisation. Les facteurs sociaux, et pas seulement religieux, jouent, à parts égales, un rôle important.

Q: What role does the internet play in radicalizing young Muslims?

Because of the strict European laws, violent Muslims are no longer present in most social networks. We have analysed that radicalization of Muslims tends to take place offline. At the same time, we presented some problematic expressions and trains of thought in our analysis.

Q: Quel rôle Internet joue-t-il dans la radicalisation des jeunes musulmans ?

En raison des lois strictes en Europe, les musulmans violents ne sont plus actifs dans la plupart des réseaux sociaux. Nous avons établi que la radicalisation des musulmans est plus susceptible d’avoir lieu en dehors du Web. Dans le même temps, nous avons fournis dans notre analyse un lexique des termes problématiques et une présentation des différents courants de pensée.

Q. What do you hope for by participating in the OPEN project?

We hope that the project will provide an impetus for a civil society dialogue involving many young Muslims. Young Muslims can help to draw a clear line to extremism. But we also want to show that the positive contribution made by Europe’s young Muslims should be appreciated.

Q. Qu’espérez-vous en participant au projet OPEN ?

Nous espérons que le projet pourra donner un nouveau souffle au renouement du dialogue avec la société civile incluant de nombreux jeunes musulmans. Les jeunes musulmans peuvent nous aider à établir une distinction nette avec l’extrémisme.  Nous voulons également prouver que la contribution positive des jeunes musulmans européens se doit d’être appréciée.